top of page

ACTUALITÉS

marche-garros-img
2024-couv-marche-verte-Garros.jpg

Grand Garros - une marche « verte »

 

Lundi 17 juin, les habitants du Grand Garros étaient invités à participer à une marche collective, à la découverte des récentes plantations réalisées dans le cadre de la rénovation du quartier. Cette déambulation était aussi destinée à recueillir leur avis quant aux choix d’espèces, dans le cadre de futurs aménagements d’espaces verts.

Le rendez-vous était fixé en début d’après-midi devant la Maison du Projet, place de la Fontaine. Et de nombreux habitants – membres pour certains du collectif des marcheuses et du conseil citoyen – ainsi que des acteurs de la vie du quartier – Centre Social, Garros Services… - ont répondu présents à l’appel de Grand Auch Cœur de Gascogne pour participer à cette marche axée sur « La gestion écologique et la biodiversité » favorisées dans le cadre de la rénovation du Grand Garros.

Christophe Faubec, responsable du service municipal des Espaces verts, était là pour répondre aux interrogations des riverains quant au choix et à la localisation des différentes espèces - en tenant compte bien sûr de l’évolution du climat - tout au long d’un parcours conduisant le groupe du verger urbain à la voie verte en passant par la nouvelle « promenade du Garros » rue Abel-Gardey. A l’occasion de cette déambulation organisée dans le cadre de la Gestion Urbaine et Sociale de proximité, le technicien en a aussi profité pour recueillir directement le ressenti des habitants, les besoins et les attentes des riverains concernant la végétalisation du quartier. Ils ont même été invités à choisir parmi différentes espèces sélectionnées, celles qui pourraient être plantés à l’automne dans des lieux prochainement réaménagés. D’où l’intérêt de cette marche « verte », dans un quartier du Grand Garros qui change de visage en donnant la parole à ses habitants.

soirs-ete--img
2024-couv-programme-SOIRS-ETE-GACG.jpg

Les Soirs d’Eté de Grand Auch Cœur de Gascogne

 

Le Grand Auch Cœur de Gascogne propose une programmation culturelle tout au long de l’été sur l’ensemble du territoire : ciné plein-air, concert, spectacle, visites nocturnes, Cluedo géant… L’occasion de découvrir des propositions variées au plus près de chez vous !


Voir le programme

2024-apercu-SOIRS-ETE-GACG.jpg

Mercredi 3 juillet : 
•    Visite nocturne du Pays d’Art et d’Histoire à Lavardens, 21h.

Mercredi 10 juillet : 
•    Visite nocturne du Pays d’Art et d’Histoire à Pavie, 21h.
•    Ciné plein-air : « Yannick » de Quentin Dupieux à Castillon-Massas, 22h, GRATUIT.
>>> Voir la bande annonce

 

Mercredi 17 juillet : 
•    Visite nocturne du Pays d’Art et d’Histoire à Montaut-les-Créneaux, 21h.
•    Ciné plein-air : « Nous les Leroy » de Florent Bernard à Auch La Boubée, 22h, GRATUIT.
>>> Voir la bande annonce

 

Vendredi 19 juillet : 
•    Cluedo « Dernier voyage à Antras » à Antras, 21h, réservation obligatoire à l’Office de Tourisme Grand Auch Cœur de Gascogne.
Lieu de RV communiqué lors du retrait des billets.


Samedi 20 juillet : 
•    Spectacle de théâtre burlesque « La grande adhésion » Cie Les Copines de Serge à Lahitte (cour de l’école), 19h00, GRATUIT, buvette sur place. Durée : 1h15, tout public à partir de 8 ans.
>>> Plus d’informations


"Inauguration fantasque d’un lieu culturel après une fermeture forcée et prolongée, voilà l’histoire de Martine, Valérie et Françoise. Ces trois clowns vont pousser des situations banales jusqu’à l’absurde et ainsi dénoncer par le rire certains rouages du monde de l’entreprise. La grande adhésion, c’est une comédie délirante, une délectable histoire de collègues et de non-dits, un burn-out burlesque collectif et un combat sans réserve contre le défaitisme." 

 

Mercredi 24 juillet : 
•    Visite nocturne du Pays d’Art et d’Histoire à Pessan, 21h.
•    Ciné plein-air « Kung-Fu panda 4 » de Mike Mitchell et Stéphanie Stine à Auterive, 22h, GRATUIT.
>>> Voir la bande annonce


Jeudi 25 juillet : 
•    Randopatrimoine le long du chemin de Saint-Jacques à Montégut, 9h. Chaussures de marche vivement conseillées.

Mercredi 31 juillet :
•    Visite nocturne du Pays d’Art et d’Histoire à Ordan-Larroque, 21h.
•    Ciné plein-air « Bob Marley – One love » de Reinaldo Marcus Green à Crastes, 22h, GRATUIT.
>>> Voir la bande annonce 


Mercredi 7 août :
•    Visite nocturne du Pays d’Art et d’Histoire à Castelnau-Barbarens, 21h.
•    Ciné plein-air « Une année difficile » d’Eric Toledano et Olivier Nakache à Jégun, 22h, GRATUIT.

>>> Voir la bande annonce

Jeudi 8 août :
•    Randopatrimoine le long du chemin de Saint-Jacques à Montégut, 9h. Chaussures de marche vivement conseillées.
•    Spectacle de théâtre « A moi de jouer ! » de la Cie Gilles Bouillon à Puycasquier (Halle), 20h30, GRATUIT, Buvette sur place.


Diptyque MUSIC-HALL de JEAN-LUC LAGARCE suivi de LE CHANT DU CYGNE de ANTON TCHEKHOV 
« Avec Music-Hall et le Chant du Cygne, Lagarce et Tchekhov se rejoignent dans une grande déclaration d’amour au théâtre, à ceux qui le font et qui y consacrent leur vie.
Ce que raconte Jean-Luc Lagarce dans Music - Hall et qu’on ne comprendra qu’à la fin de la pièce, ce sont ces cinquante minutes pendant lesquelles les trois artistes, sur la scène, en attendant un public qui ne viendra pas, répètent encore un pas de danse, une chanson ou ressassent leurs chagrins, leurs difficultés, leurs espoirs, se disputent, rêvent et rient… Face au trou noir de la salle qui restera vide, ils sont prêts à jouer. 
C’est face à ce même trou noir, que l’acteur du Chant du Cygne de Tchekhov, se réveille, encore ivre. Le tabouret qui joue un grand rôle dans Music-Hall est encore là, renversé. Il ira s’y asseoir pour reprendre ses esprits, avant de jouer pour lui seul, dans la nuit, les grands rôles de Shakespeare qu’il n’a jamais joués : Hamlet, Othello, le roi Lear… »

Vendredi 9 août : 
•    Cluedo « Dernier voyage à Antras » à Antras, 21h, réservation obligatoire à l’Office de Tourisme Grand Auch Cœur de Gascogne.

Lieu de RV communiqué lors du retrait des billets.


Mercredi 14 août : 
•    Visite nocturne du Pays d’Art et d’Histoire à Pavie, 21h.
•    Ciné plein-air « Un métier sérieux » de Thomas Lilti à Biran, 22h, GRATUIT.
>>> Voir la bande annonce 

 


Mercredi 21 août : 
•    Visite nocturne du Pays d’Art et d’Histoire, 18h30 à Ordan-Larroque puis, 
•    Ciné plein-air « Migration » de Benjamin Renner et Guylo Homsy à 21h45, GRATUIT à Ordan-Larroque.
>>> Voir la bande annonce
 


Samedi 24 août : 
•    Spectacle de danse « Dans la boucle » Cie Carré Blanc à Peyrusse-Massas (extérieur de la salle des fêtes), 19h00, GRATUIT, buvette et restauration sur place.


« Un rafraichissement chorégraphique où s’entremêlent danses hip-hop, jazz et contemporain.
Avec légèreté, trois individus portent un regard poétique sur notre ordinaire. Ils interrogent : en quoi nos routines peuvent-elles être source de créativité, d’invention et de jeu ? Sans y prêter attention, nous répétons les mêmes mouvements quotidiennement : faire/refaire, construire/ déconstruire. De situations cocasses en questionnements, les danseurs chamboulent nos habitudes pour embellir nos vies. Ils s’amusent de nos manies pour dire que notre train-train peut être source de fantaisie. Ce spectacle insouciant souffle un vent frais de poésie. Les créations de la compagnie Carré Blanc questionnent notre rapport au monde avec, un langage chorégraphique mêlant les esthétiques. Ici, c’est la jeune équipe de la compagnie qui danse et crée sous le regard affûté de la chorégraphe Michèle Dhallu. »

>>> Plus d’informations 


Mercredi 28 août : 
•    Visite nocturne du Pays d’Art et d’Histoire à Pessan, 21h.
•    Ciné plein-air « Un p’tit truc en plus » d’Artus à Auch La Boubée, 21h45, GRATUIT.
>>> Voir la bande annonce


Vendredi 30 août : 
•    Concert de jazz du groupe « Ton Ton Salut Jazz Unit 5tet », à Pavie (Parvis de la salle de spectacle), 20h45, GRATUIT, buvette sur place.


« La musique du quintet est du Jazz pur jus, teinté de Blues et agrémenté parfois d’effluves latins et afro-caribéens. Les compositions se mêlent aux adaptations, toujours dans une ambiance d’allégresse et de fougueuse énergie. La patte et la patate charismatique du leader, Ton Ton Salut, se conjuguent aisément à la virtuosité du jeune trompettiste Nicolas Gardel (entendu auprès de David Sanborn), à l’improvisation moderniste de David Pautric au sax ténor (vu récemment au festival de Dubaï), à la guitare jazz-funkblues de Cyril Amourette (Magyd Cherfi, Manatine) et à la basse bien plantée de Julien Duthu (Galliano, Nathalie Dessay, Christian Escoudé, Ricky Ford…).,
>>> Plus d’informations

Vendredi 6 septembre : 
•    Visite nocturne du Pays d’Art et d’Histoire à Montaut-les-Créneaux, 21h.

Mercredi 11 septembre :
•    Visite nocturne du Pays d’Art et d’Histoire à Lavardens, 21h.

Vendredi 13 septembre : 
•    Visite nocturne du Pays d’Art et d’Histoire à Castelnau-Barbarens, 21h

lezarts-2024-img
2024-06_couv-lezarts-de-la-rue.jpg

20ème édition Lez’Arts de la Rue

 

L’édition 2024 de ce festival organisé par Grand Auch Cœur de Gascogne, pour et avec les jeunes, se déroulera du 5 au 8 juin.

 

Les objectifs de ce rendez-vous qui fête son 20ème anniversaire, perdurent : vulgariser des pratiques urbaines qui restent méconnues et offrir aux jeunes une manifestation qui leur ressemble, en favorisant leur implication. Au final, une somme de bonnes volontés accouchera, dans la bonne humeur, d’un cocktail d’animations détonant avec les traditionnelles sessions (breakdance…), les « contest » sportifs (skate, rollers…) et de nombreuses surprises.

LEZ’ARTS DE LA RUE du 5 au 8 juin
L’ensemble des animations est proposé gratuitement

Retrouvez le programme complet

garros-2024-img
2024_05_couv-garros-circulation.jpg

Grand Garros Le quartier de nouveau ouvert à la circulation

 

Alors qu’après plusieurs mois de travaux la rue Abel-Gardey s’apprête à rouvrir partiellement à la circulation le 3 juin prochain, les commerçants du centre commercial ont été invités à découvrir leurs futurs locaux. Cet espace commercial de 980 m2 sera livré en juillet pour une ouverture progressive des enseignes dès la rentrée.

Le ballet des engins se poursuit dans le quartier du Grand Garros où les différents chantiers avancent à grands pas. Pierre angulaire du grand projet de rénovation urbaine mené dans le cadre du nouveau programme national de renouvellement urbain, le futur centre commercial est sorti de terre, pour une livraison qui est prévue cet été. 

Les commerçants vont ensuite pouvoir réaliser leurs travaux d’installation dans les différents locaux, pour une ouverture progressive de cet espace commercial dès la rentrée. Rappelons que sur les 980 m2 de surface commerciale seront rassemblées les activités (pharmacien, boucher, tabac-presse, la Poste labellisée France Services…) transférées de l’ancien centre commercial, avec 130 m2 dédiés à la santé. L’accès à ce futur centre commercial se fera notamment par le giratoire en cours de réalisation côté rue Jeanne-d’Albret, dont la portion jusqu’à l’école Marie Sklodowska-Curie est réaménagée dans le cadre des travaux. La réouverture de cette portion, avec une circulation en sens unique montant vers l’école, devrait intervenir le 6 juin.

La rue Abel-Gardey, entre la rue Jeanne-d’Albret et la rue Montaigne, est quant à elle en cours de finition pour une réouverture à la circulation dès le 3 juin, avec une circulation alternée le temps des derniers aménagements. Transformée en nouvelle voie principale, elle sera par la suite à double sens et bénéficiera d’une zone dite « apaisée » où la vitesse des véhicules sera réduite à 30 km/h. Cette voie est bordée par un corridor d’arbres qui ont été plantés le long de la future voie cycliste et piétonne ombragée. 

Un parc de stationnement est également prévu à proximité de cette voie centrale, ainsi qu’un giratoire au croisement de la voie de désenclavement vers la rue Paul-Descomps, créée suite à la démolition du bâtiment I. Une seconde voie « très apaisée » sera aménagée dans la continuité de la rue Adrian-Nux – longeant l’école Jean-Rostand et le bâtiment Z – formant ainsi une boucle de désenclavement sur la partie sud du Garros, qui sera achevée à l’été.

Enfin, concernant les espaces publics, si le verger urbain a été planté, il faudra attendre cet été pour l’ouverture au public du terrain « Maracana » réhabilité, ainsi que des aires de jeux pour enfants et de pratique sportive libre nouvellement installées dans le cadre de ce projet qui va changer le visage du quartier.

Une pharmacie agrandie


La création du nouveau centre commercial représente un investissement global de plus de 2,5 millions d’euros financés par l’ANCT, l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), Grand Auch Cœur de Gascogne, la Ville et la Région. Ce lieu va notamment accueillir la pharmacie de l’ancien centre commercial, qui va étendre son activité sur plus de 300 m2 avec un accueil, des espaces vaccination et d’orthopédie, une cabine de téléconsultation… : « C’est bien sûr pour nous une grande amélioration avec 30% de surface en plus. C’est un nouvel outil de travail qui va bénéficier aux clients ainsi qu’aux employés » explique Abderrahmane Brikci-Tani, le responsable de la pharmacie et nouveau président de l’association des commerçants du Garros.

Une nouvelle ludothèque en chantier

 

Le centre commercial est au cœur d’une constellation de projets qui ont été réalisés ou sont en cours de réalisation : la bibliothèque des collectivités, la crèche désormais en service ou la ludothèque qui sera achevée en fin d’année. Ce futur pôle culturel Arc en Ciel, est en cours de construction dans les locaux de l’ancienne école Marianne, avec création d’une extension pour accueillir un pôle de formation, comprenant notamment l’école du numérique qui ouvrira ses portes en novembre avec 18 stagiaires sur site. 

 

Habitat : vers plus de mixité sociale


La semaine dernière, Christian Laprébende, le maire d’Auch, et Philippe Baron, vice-président « Politique de la ville et cohésion urbaine » de Grand Auch Cœur de Gascogne, ont effectué une visite de chantier dans le quartier du Garros. L’occasion pour l’élu de la communauté d’agglomération de rappeler « combien ce projet de rénovation urbaine a pour objectif, et c’est un engagement pris avec l’Etat, de renforcer la mixité sociale à travers le développement de l’habitat privatif en accession à la propriété, notamment sur le foncier libéré par les déconstructions ». « La ville s’est ainsi portée acquéreur de ces emprises foncières pour accroître l’offre de logements privatifs et renforcer la mixité sociale, précise le maire Christian Laprébende. N’oublions pas qu’avec ces constructions, et 200 nouveaux logements prévus à terme, la population va augmenter dans ce quartier qui va aussi bénéficier d’une attractivité commerciale et économique renforcée. »

unicef-2024-img
2024-05_couv-ville-Auch-Grand-Auch-agglomeration-action-unicef.jpg

VILLE, AGGLOMERATION ET UNICEF - Les Droits de l’Enfant en actions

 

Mercredi 15 mai, Christian Laprébende, maire d’Auch, Pierre Jorda, vice-président de Grand Auch Cœur de Gascogne « Petite Enfance, Enfance, Jeunesse » – deux collectivités Amies des Enfants – et Isabelle Avezac, déléguée départementale de l’Unicef, ont signé la feuille de route des actions conjointes menées en 2024. 

Les actions menées concernent 5 domaines (ou engagements) : le bien-être, la non-discrimination et l’égalité, l’éducation, la participation et la sensibilisation aux droits de l’enfant.

Certaines actions en faveur de l’enfance et la jeunesse menées en association avec le Comité Unicef local ont vocation à se renouveler tous les ans : célébration de la journée internationale des droits de l’enfant sur les accueils de loisirs, Uniday, Familles en fête, fête du jeu prix littérature jeunesse (destiné aux écoles de la ville d’Auch et aux structures périscolaires de l’agglomération), consultation nationale des 6/18 ans, club Unicef ville, actions en faveur de l’accompagnement scolaire et du soutien à la parentalité (Contrat local d’accompagnement à la scolarité, Coupe de Pouce, LAEP…).

Les animatrices et animateurs de l’agglomération ont reçu des formations de sensibilisation aux différents domaines d’actions de l’Unicef, et le comité local Unicef participe à la réunion de rentrée du service Education, de l’Enfance à la Jeunesse.

 
Pour l’année 2024, de nouvelles actions sont au programme :

 

-    la création d’une Unité d’Enseignement Elémentaire Autisme à l’école Saint-Exupéry (dispositif ouvert le 8 janvier 2024) ;
-    la construction de nouveaux locaux pour la crèche Boule de Gomme, qui permet l’augmentation de la capacité d’accueil qui passe de 15 à 20 places dont 1 place AVIP (à vocation d’insertion professionnelle) : nouveau bâtiment ouvert en février 2024 ;
-    projet « jardin » à l’école Condorcet
-    la poursuite de l’expérimentation « La rue aux écoles » sur la ville d’Auch ;
-    Jeux olympiques 2024 : dans le cadre du passage de la flamme olympique à Auch, présence d’un stand Unicef ayant pour thème « le droit aux loisirs » ;
-    la végétalisation des cours d’école avec des plantations d’arbres.

Le comité UNICEF local s’engage lui à réaliser des interventions auprès des jeunes et des enfants et à accompagner la ville d’Auch et le Grand Auch Cœur de Gascogne dans les actions citées précédemment.
 

2024-nareoux
2024-05_couv-projet-Nareoux.jpg

Naréoux : le président de l’agglomération invite les habitants à participer à la prochaine consultation du public

 

Lors de sa dernière séance plénière du lundi 8 avril, le conseil d’agglomération Grand Auch Cœur de Gascogne a adopté à une très large majorité (45 voix pour, 5 voix contre, 4 abstentions) le projet de participation du public par voie électronique (PPVE) à la consultation sur le projet de zone d’activité de Naréoux.

 

Depuis le lancement de son étude, le projet Naréoux fait l’objet d’une concertation poussée et exemplaire. Une notice d’information préalable au public accompagnée d’un registre a été diffusée et mise à disposition du public pendant 6 mois. Un dossier de concertation préalable accompagné d’un registre ont également été mis à disposition pendant 9 mois sur le site internet de la collectivité ainsi qu’aux accueils de l’hôtel de ville d’Auch et du siège de l’agglomération.

Annoncée depuis le début du processus, cette nouvelle consultation qui s’étendra sur une période de 35 jours du mardi 30 avril au lundi 3 juin s’inscrit dans le cadre réglementaire qui prévoit également qu’une enquête d’utilité publique en bonne et due forme soit réalisée.

« Ce dossier a été adopté par 83% des votants de l’assemblée, ce qui témoigne d’un large consensus sur la nécessité de permettre aux citoyens de s’exprimer sur ces projets d’aménagement d’intérêt public. Nous sommes engagés dans un processus démocratique responsable et transparent dans lequel tous les avis ont la possibilité d’être entendus » se félicite le président de l’agglomération Bernard Pensivy qui invite la population à participer le plus largement possible à ces séquences de consultation, ainsi qu’à l’enquête publique qui aura lieu ultérieurement.

Cette Participation du public par voie électronique (PPVE) est consultable et disponible :

du mardi 30 avril 2024 au lundi 3 juin 2024

>>> sur la plateforme registredematerialise.fr

2024-abattoir-img
2024-couv-pole-viandes-Gers.jpg

Abattoir d’Auch : l’outil de production est sur de bons rails !

 

Le préfet du Gers, Laurent Carrié, et le président de l’agglomération Grand Auch Cœur de Gascogne, Bernard Pensivy, ont réuni aujourd’hui à Auch les acteurs de la filière viande pour faire un point sur la situation de l’abattoir d’Auch.

 

Plusieurs dizaines d’éleveurs du département ont répondu à l’invitation en même temps que plusieurs élus de premier plan : le sénateur Franck Montaugé, le président du conseil départemental Philippe Dupouy, la vice-présidente de la région Occitanie Muriel Abadie et plusieurs présidents de communautés de communes comme François Rivière, président de la communauté de communes Val de Gers ou Céline Salles, présidente d’Astarac-Arros en Gascogne. 

« Menacé de fermeture il y a un an après le départ anticipé de la société Arcadie, l’abattoir d’Auch est désormais sauvé et sur de bons rails » s’est félicité le président de Grand Auch Cœur de Gascogne, Bernard Pensivy.

La mobilisation exemplaire de l’agglomération Grand Auch Cœur de Gascogne, de la préfecture du Gers, de la Région Occitanie, du Département du Gers, de la quasi-totalité des communautés de communes du département, mais aussi et surtout des éleveurs eux-mêmes, positionne aujourd’hui l’abattoir d’Auch comme le « pôle viande du Gers ». 

Après avoir rétabli l’abattage bovin en ayant modernisé l’outil de production, l’abattoir a également engagé dans un temps record la construction d’une chaîne d’abattage pour les porcs, les ovins et les caprins qui sera opérationnelle avant la fin de l’année. Dans l’attente de son ouverture, des solutions transitoires ont pu être proposées aux éleveurs pénalisés par les difficultés récentes de l’abattoir de Boulogne-sur-Gesse.

« L’agglomération Grand Auch Cœur de Gascogne reste entièrement mobilisée sur ce dossier vital pour l’économie agricole de notre territoire, ajoute Bernard Pensivy. Après les travaux de modernisation de l’outil de production que nous avons réalisés et qui se poursuivent en prévision de la mise en service de la chaîne porcs-ovins-caprins, nous avons lancé la conception du projet des aménagements extérieurs du site afin d’en améliorer l’aspect et d’en faciliter l’accès. » 

Ce chantier qui prévoit la pose de bardages sur le bâtiment, l’installation de panneaux photovoltaïques, la plantation d’arbres et l’amélioration des accès, viendra parachever un projet ambitieux et de longue haleine.

2024-musee-perou
2024-04_couv-expo-Perou-musee-Ameriques-Auch.jpg

Musée des Amériques-Auch : "Mémoire du Pérou"

 

Le musée auscitain accueille à partir du 8 mai et jusqu’à la fin de l’année, une exposition parcourant 60 ans de photographie péruvienne, donnant à voir une image plus moderne d’un pays attaché à ses racines historiques.

L’an passé, en visitant l’exposition « Le mystère Vicus – Les esprits de la terre », Rolando Javier Ruiz Rosas Cateriano, l’ambassadeur du Pérou en France, a émis le souhait de développer le partenariat entre son pays et le musée auscitain, riche de ses collections précolombiennes. Son vœu est exaucé puisque le musée des Amériques-Auch accueille l’exposition « Mémoires du Pérou » - prêtée par l’ambassade – parcourant 60 ans (de 1890 à 1950) de photographie péruvienne. Les merveilles naturelles du territoire du Pérou, les grands monuments de son passé précolombien, les coutumes ancestrales s’interconnectant avec les aspirations modernisatrices de l’époque, les conflits sociaux d’une société en formation sont figés sur ces 80 reproductions de qualité, qui ont été exposées un peu partout dans le monde. 

Une vision plus réaliste


Ces images font partie d’une tradition photographique péruvienne qui s’est nourrie du talent d’un ensemble de créateurs visuels, utilisant l’appareil photographique comme un moyen de dépeindre, de comprendre et d’interpréter ce pays… loin des clichés justement : « C’est intéressant de casser l’image archéologique du Pérou et de montrer une autre vision plus réaliste d’un pays moderne, explique Fabien Ferrer-Joly, le conservateur. Et puis il s’agit principalement de photos de la vie quotidienne donc c’est toujours très enrichissant ». Cette exposition met en valeur le talent de maîtres de l’objectif de « l’âge d’or de la photographie péruvienne » tels Sébastian Rodriguez, Max T. Vargas ou bien sûr Martin Chambi, qui en faisant poser la bonne société comme les paysans incarne à lui seul l’imagerie d’une nation et ses racines historiques, à découvrir au musée des Amériques-Auch. 

MEMOIRES DU PEROU
Du 8 mai au 31 décembre 2024
Rens. au 05 62 05 74 79
ou sur www.ameriques-auch.fr

2024-familles-fete
2024-04_couv-familles-en-fete.jpg

ENFANCE-JEUNESSE : toutes les Familles en fête

 

Samedi 6 avril, Grand Auch Cœur de Gascogne, avec le soutien financier de la CAF, organise la 4ème édition de « Familles en fête », ouverte à tous et gratuite, de la petite enfance à la jeunesse.


Ce sera l’occasion pour les parents de mieux connaître les associations et partenaires locaux (Maison des Ados, Francas, ADAF…), réunis à la salle de Mouzon - Auch qui, de 10h à 17h, accueillera des stands d’information et des différents espaces réunissant enfants et parents, qui pourront ainsi bénéficier de conseils pour mieux partager des activités en famille.

 

Seront ainsi proposés un espace « dynamique » (parcours de motricité, initiation aux sports de glisse…), un espace « jeux » avec la ludothèque et un espace « loisirs créatifs » avec la conception d’une fresque et la fabrication de colliers et bracelets.

A noter aussi un espace « découverte et information » (Dispositif Europe Direct, ateliers parentalité) et un espace « sensibilisation » proposant des défis et des activités ludiques en situation de handicap. Enfin, le « Numérique en famille » sera aussi à l’honneur à travers un atelier radio ou des battle de robots pour le plus grand bonheur des petits et des grands enfants.

 

Consultez le programme

2024-04-PAH-conf
2024-04_couv_Larresingle-Amélie-Boyer-Inventaire-général-Région-Occitanie.jpg

CONFERENCE DU PAYS D’ART ET D’HISTOIRE

 

Grand Auch Cœur de Gascogne : tout un patrimoine médiéval !

Le cycle de conférence proposé par le service patrimoine de l’agglomération Grand Auch Coeur de Gascogne continue en 2024. Ce premier rendez-vous est proposé à la croisée du renouvellement du label Pays d’art et d’histoire et de l’accueil d’une exposition sur le patrimoine gersois.

Par Anaïs Comet, chercheuse au service de la Connaissance et de l’Inventaire des Patrimoines de la Région Occitanie
RV en salle panorama de l’office de tourisme à Auch
le jeudi 4 avril à 18h


Le label Pays d’art et d’histoire a été prononcé pour la première fois sur le Grand Auch en 2011. Son extension à l’ensemble de la communauté d’agglomération Grand Auch Coeur de Gascogne a eu lieu en décembre 2023. Pendant cet intervalle, plusieurs opérations d’inventaire du patrimoine ont été menées sur le territoire. Si l’ensemble des périodes historiques ont été abordées, c’est le Moyen Âge qui est aujourd’hui le mieux documenté pour l’ensemble des villages et des bourgs. Cette conférence propose aux auditeurs de redécouvrir ce patrimoine d’un nouvel oeil et en tissant des liens entre les différentes communes du Pays d’art et d’histoire.

A noter aussi


INAUGURATION DE L’EXPOSITION DE VALLONS EN COTEAUX, BALADE GERSOISE
Par Anaïs Comet, chercheuse et Amélie Boyer, photographe, au service de la Connaissance et de l’Inventaire des Patrimoines de la Région Occitanie
RV en salle panorama de l’office de tourisme à Auch
le jeudi 4 avril à 19h


À la suite de la conférence, le public découvre cette exposition qui propose un nouveau regard sur le patrimoine médiéval du Gers. Cette balade autour d’une vingtaine de sites accompagne la publication d’un Cahier du patrimoine portant sur les villages et les bourgs gersois à la fin du Moyen Age. L’exposition est visible sur les horaires d’ouverture de l’office de tourisme, du 4 avril au 2 mai.

 

 

 

Auch, le 2.04.2024

2024-jeunes-madagasar
2024-couv-initiative-Mantesoa-Madagascar.jpg

Action solidaire : cap sur Mantasoa

Ils s’appellent Hidaya, Nadiya, Safinia, Samia, Zineb, Youssouf, Suani, Hussein, Rayan, ils ont entre 12 et 15 ans et fréquentent régulièrement la salle polyvalente du Garros. Ayant appris par une animatrice Prévention de Grand Auch Cœur de Gascogne que la Ville d’Auch impulsait depuis plusieurs années une coopération décentralisée avec la commune malgache de Mantasoa, ils ont décidé de s’impliquer, avec l’association Les Amis de Jean Laborde et l’agglomération, dans un projet de collecte de dons pour ensuite acheminer en avril prochain du matériel scolaire et sportif à Madagascar.

 

Cette initiative a débuté il y a plus de deux ans, par des échanges écrits entre ces collégiens Auscitains et des correspondants malgaches, grâce aux Amis de Jean Laborde, porteuse de ce projet. C’est aussi grâce aux membres de cette association locale que les jeunes en ont appris un peu plus sur la vie de cet aventurier gascon devenu consul.
Mais Zineb et ses petits camarades ne comptaient pas en rester là et ils étaient bien décidés à aller voir sur place, ce qu’ils auront l’occasion de faire en se rendant à Mantasoa.

Acteurs de leur projet


Si Emmanuelle, l’animatrice Prévention, s’est occupée de la partie administrative, les jeunes ont été impliqués par la collectivité dans la recherche de financements pour cette action solidaire subventionnée par la ville, l’agglomération, la Région et le Département.
Ils ont :
•    tenu une buvette lors de plusieurs manifestations ;
•    participé pour certains à un chantier spécifique en créant une fresque géante ;
•    envoyé des courriers aux entreprises pour les solliciter et ils ont recherché des subventions auprès des partenaires ;
•    créé une cagnotte en ligne.

A Madagascar du 5 au 19 avril


Désormais la finalité pour les jeunes Auscitains, c’est d’aller à Madagascar une dizaine de jours en avril avec plusieurs objectifs :
•    rencontrer leurs correspondants et découvrir leur cadre de vie ;
•    partir sur les traces de Jean Laborde ;
•    organiser sur place un atelier repiquage du riz, jeux et danses traditionnels pour mieux s’imprégner de la culture locale ;
•    apporter aux jeunes locaux du matériel scolaire et sportif, ce projet étant marqué du sceau de la solidarité entre les deux villes amies.

Christian Laprébende, maire d’Auch : « Nous sommes très fiers de vous et de cette action solidaire qui est une première. Merci aussi aux partenaires associatifs et notamment aux Amis de Jean Laborde représentés par leur président Jean-Michel De Prada. Merci pour votre engagement car je sais que vous vous êtes beaucoup investis dans ce projet ».

Philippe Marcellin, conseiller délégué à la coopération internationale et aux jumelages : « Ce projet de solidarité jeunesse est bien sûr dans la droite ligne de la coopération décentralisée que nous impulsons pour développer l’alimentation en eau potable de Mantasoa. Le fil conducteur de ces échanges est bien sûr Jean Laborde avec pour mission pour les ados Auscitains de faire connaître cet illustre aventurier auprès des jeunes de Mantasoa. En étant aussi des ambassadeurs de notre ville en terre malgache ».


Pierre Jorda, vice-président « enfance-jeunesse » de Grand Auch Coeur de Gascogne : « Je salue tout le travail des animateurs du service Education de l’enfance à la jeunesse qui vous ont accompagné dans cette aventure en vous rendant acteurs de votre projet. Je suis bien sûr très heureux que cette démarche de longue haleine aboutisse et je sais que vous allez parfaitement représenter notre territoire ».


 

Auch, le 11.03.2024

2024-pass-musee
2024_01_couv-pass-annuel-musee-Ameriques-Auch.jpg

Musées auscitains : un nouveau pass annuel

Dès la réouverture du musée des Amériques-Auch le 1er février, va être mis en vente un pass annuel offrant un accès illimité à ses collections mais aussi au musée de la Résistance et de la Déportation et au Trésor de la cathédrale.


Après sa traditionnelle pause de début d’année, le musée des Amériques-Auch va rouvrir ses portes le jeudi 1er février et une surprise attend les visiteurs. A s’adressant à l’accueil, ils pourront acheter au prix de 25 euros un tout nouveau pass annuel offrant un accès illimité au musée des Amériques-Auch, de février à décembre (hors animations et événements spécifiques), mais aussi au Trésor de la Cathédrale et au musée de la Résistance et de la Déportation, de juin à septembre.

Ce pass donne également droit à un audioguide offert pour chaque visite et il permet l’accès gratuit à une visite guidée, à choisir dans la programmation du Pays d’art et d’histoire pour les trois musées.

Ce pass annuel répond à une forte demande de visiteurs fidèles, qui furent plus de 21 000 l’an passé à pousser les portes du musée des Amériques-Auch. Et il est bien sûr très intéressant en termes de prix puisqu’une seule visite au musée coûte 6 euros. De quoi donner envie de multiplier les plaisirs culturels proposés par les trois musées auscitains, désormais en accès illimité avec un nouveau pass annuel !

 

La réouverture du musée des Amériques-Auch, après sa traditionnelle fermeture de début d’année, aura lieu le jeudi 1er février avec les horaires suivants : tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 17h.

Tarifs

Plein tarif : 6€ ; Tarif réduit : 3€ ; Gratuité jusqu’à 18 ans.
Gratuit le premier week-end de chaque mois soit les 3 et 4 février prochains.

Auch, le 26.01.2024

2024-territoire-industrie
2024-01_actu-territoire-industrie.jpg

L’agglomération Grand Auch Cœur de Gascogne éligible au programme Territoires d’Industrie

L’agglomération Grand Auch Cœur de Gascogne a participé, ce matin, au comité de pilotage de lancement du programme Territoires d’Industrie présidé par le préfet du Gers.

Eligible à ce programme national qui permet de soutenir le développement de projets industriels, la communauté d’agglomération Grand Auch Cœur de Gascogne s’est associée pour le montage du dossier d’inscription avec la communauté de communes Astarac Arros en Gascogne. 


Les membres du comité de pilotage ont été accueillis par le maire d’Auch, Christian Laprébende qui, au nom du président de l’agglomération Bernard Pensivy, s’est félicité de l’accession de la collectivité à un programme « qui permet à nos entreprises et porteurs de projets d’accéder à des financements et consacre également la qualité  d’une démarche partenariale entre de nombreux acteurs du territoire ».

Dans le cadre de son plan Grand Auch 2040 et conformément aux préconisations du schéma de cohérence territoriale (Scot), la collectivité ambitionne de créer 1500 emplois à l’horizon 2040. Cela passe par le développement du pôle aéronautique sur le site d’Auch-Lamothe, mais également par le développement d’une industrie agroalimentaire apte à répondre aux besoins de transformation de nos agriculteurs tout en consolidant le développement de filières courtes.


La mise en œuvre de cette stratégie repose sur la reprise de l’abattoir d’Auch, propriété de la collectivité et géré par la société Alliance Abattoir Auch-Gers.


Associée au groupe Vivadour pour le montage du dossier Territoires d’industrie, ainsi qu’aux entreprises locales Alliance Abattoir Auch-Gers, Positronic et JCB Aéro, la communauté d’agglomération Grand Auch Cœurde Gascogne est confortée dans sa démarche et confiante dans l’avenir. 

2023-retour-230-MAA
2023-couv-anniversaire-revolutionnaire-230-ans-musee-Ameriques-Auch.jpg

230 ANS DU MUSÉE : retour sur un anniversaire révolutionnaire

Né de la Révolution Française, le musée auscitain est l’un des plus anciens musées de France qui a connu plusieurs déménagements avant de s’installer dans l’ancien couvent des Jacobins. Il a fêté son 230ème anniversaire le 15 décembre dernier avec une nocturne pleine de surprises.

L’histoire mouvementée du musée d’Auch commence sous la révolution, en 1793, quand les citoyens Dartigoyete et Cavaignac, avec le soutien des révolutionnaires locaux Sentetz et Lantrac, vont par un arrêté officiel du 16 décembre créer un « museum provisoire ». Il s’agit alors du second musée né de la Révolution, après le Museum central de paris (le Louvre). Les premières collections sont exposées dans les locaux de l’école centrale du Gers (aujourd’hui le collège Salinis) puis dans la grande salle de l’Hôtel de Ville, en étant enrichies des découvertes archéologiques locales. Sous l’impulsion de Guillaume Pujos, à qui l’on doit l’exceptionnelle collection précolombienne du musée des Amériques-Auch, le musée est installé en 1919 dans la chapelle du petit seminaire (actuel Centre Jérôme-Cuzin). Il accueille alors le fonds d’atelier du sculpteur Antonin Carlès, légué par sa veuve.

Des traces du passé dominicain


A l’étroit dans ces murs, les collections auscitaines vont connaître un nouveau déménagement pour trouver refuge le 27 décembre 1979 – date de l’inauguration officielle – dans les bâtiments de l’ancien couvent des jacobins, dont la ville s’est portée acquéreur.
Les Jacobins – leur nom vient de la « maison-mère » des Dominicains installée rue St Jacques à Paris – sont présents à Auch depuis 1386, tout d’abord rue des Grazes. En 1409, ils installent leur monastère dans les bâtiments attenants à leur nouvelle église. Celle-ci est issue de l’agrandissement d’une première église dédiée à St Laurent, l’une des plus anciennes de la commune.
A la Révolution, la communauté est dispersée et le monastère sera successivement transformé en écurie, en école apostolique… avant d’accueillir le musée auscitain. Les arches de l’ancien cloître, un escalier d’honneur en pierre et fer forgé… le musée des Amériques-Auch conserve encore des vestiges de ce passé « dominicain », l’une de ses nombreuses vies !

Une nocturne pour l’anniversaire


Le musée des Amériques-Auch a fêté son 230ème anniversaire le 15 décembre dernier. Une nocturne était organisée de 17h à 22h, avec notamment au programme des visites dans une ambiance si particulière à la nuit tombée mais aussi une évocation théâtrale des personnages emblématiques de l’histoire du musée et de ses collections. Ils ont ressuscité pour cet anniversaire exceptionnel qui fut l’occasion pour les élus de réaffirmer l’importance du musée, au cœur des politiques culturelles locales.

Bernard Pensivy, président de l’agglomération Grand Auch Cœur de Gascogne : « Entièrement rénové en 2019, l’établissement qui multiplie depuis sa réouverture les événements grand public n’a jamais paru aussi jeune. Il est un pilier essentiel de notre politique culturelle. Il contribue aussi au développement touristique et au renforcement de l’attractivité du territoire. »

Florence Filhol, vice-présidente de l’agglomération chargée de la « Politique culturelle » et conseillère municipale : « Je félicite le conservateur Fabien Ferrer-Joly et son équipe qui font au quotidien un travail remarquable comme le démontre une nouvelle fois l’exposition consacrée à l’ancienne civilisation Vicus. Les résultats qui se mesurent en fréquentation sont là : depuis sa réouverture en 2019, plus de 70 000 visiteurs ont poussé les portes de notre musée qui malgré son grand âge, est plein de jeunesse et de fougue. ».

Franck Montaugé, sénateur : « La culture, c’est un moyen de partage et à l’occasion de cet anniversaire, je voudrais partager avec vous ces propos écrits par Krzysztof Pomian « La Révolution a érigé l’accès aux chefs d’œuvre de l’art au rang de Droit de l’Homme ». Ces mots forts montrent l’importance des apports de la Révolution durant laquelle « Le musée devient l’attribut d’une Nation ». Je voudrais remercier tous les conservateurs, agents, et bien sûr tous les maires qui ont œuvré au dynamisme des politiques culturelles successives et qui ont contribué au développement de ce musée qui n’a rien à envier aux prestigieux musées nationaux ».

Retour en images sur la soirée :
2023-nareoux
2023-couv-concertation-Nareoux.jpg

Naréoux : le bilan de la concertation préalable consultable sur le site de l’agglomération

Lors de sa séance plénière du mercredi 13 décembre, le conseil d’agglomération Grand Auch Cœur de Gascogne a adopté à une très large majorité (46 voix pour, 10 voix contre) le bilan de la concertation
publique préalable sur le projet de zone d’activité économique de Naréoux. 

Le projet Naréoux a fait l’objet d’une concertation poussée et exemplaire. Une notice d’information préalable au public accompagnée d’un registre a été diffusée et mise à disposition du public pendant 6 
mois. Un dossier de concertation préalable accompagné d’un registre ont également été mis à disposition pendant 9 mois sur le site internet de la collectivité ainsi qu’aux accueils de l’hôtel de ville d’Auch et du siège de l’agglomération. 


39 contributions ont été apportées par des citoyens ou des personnes morales. Dix (dont 5 émanant du collectif des riverains) ont exprimé un avis négatif sur le projet, une contribution de la Chambre d’agriculture a demandé des précisions et vingt-six contributions émanant de personnes morales et physiques encouragent le projet. L’intégralité de ces contributions est consultable à compter d’aujourd’hui sur le site de l’agglomération www.grandauch.com

Soucieuse de transparence et de dialogue, la communauté d’agglomération Grand Auch Cœur de Gascogne est allée au-delà de ses obligations réglementaires en termes de concertation et de consultation du public.

 

L’adoption du bilan de la concertation préalable ne signifie pas pour autant l’arrêt de la consultation du public. Le projet va désormais faire l’objet d’une enquête publique au cours de laquelle chacun pourra de nouveau faire valoir ses arguments auprès du commissaire enquêteur.

Auch, le 14.12.2023

2023-PAH
2023-12-12_couv-renouvellement_Pah_Grand_Auch_Coeur_de_Gascogne.jpg

PAYS D’ART ET D’HISTOIRE : renouvellement d’un label au service du territoire

Mardi 12 décembre au Mouzon, Bernard Pensivy, Président de l’agglomération Grand Auch Cœur de Gascogne, Michel Roussel, Directeur régional des affaires culturelles et Laurent Carrié, Préfet du Gers ont co-signé la convention de renouvellement et d’extension du label Pays d’art et d’histoire, pour la période 2024-2034.

Jusqu’à présent seules les communes d’ex Grand Auch étaient labellisées Pays d’art et d’histoire au sein de l’agglomération Grand Auch Cœur de Gascogne. Suite à cette signature, les 34 communes de l’agglomération sont désormais comprises dans le nouveau périmètre, même si des actions de préfiguration étaient déjà proposées dans quelques communes de Cœur de Gascogne.

Le label Pays d’art et d’histoire et ses missions

 

 

Le label Ville ou Pays d’art et d’histoire (VPAH) a été créé en 1985 par le ministère de la Culture. Il est attribué à des territoires engagés dans une démarche active de sensibilisation au patrimoine, à l’architecture et au cadre de vie à destination des habitants, du jeune public et des touristes.

C’est aussi un outil de connaissance, de préservation et de valorisation. Le label concerne tous les patrimoines : historique, architectural, industriel, paysager, vernaculaire, savoir-faire et traditions. 

Les objectifs sont formalisés dans une convention décennale entre l’État et les collectivités labellisées. La DRAC effectue le suivi du label, assure un appui scientifique et l’attribution de subventions. Des guides conférenciers encartés assurent les actions au contact du public.

Les Villes ou Pays d’art et d’histoire forment un réseau national de plus de 200 territoires où le dynamisme est maintenu grâce aux formations et échanges constants. En Occitanie, 29 territoires portent le label. Grand Auch Cœur de Gascogne est le seul territoire labellisé du Gers.

Un bilan positif à l’issue de la première convention

 


L’agglomération Grand Auch Cœur de Gascogne porte le label via son service de l’animation de l’architecture et du patrimoine. Celui-ci propose chaque mois de l’année de nombreuses actions pour que touristes et habitants, petits et grand, puissent s’emparer des richesses du territoire.

 

Le Pays d’art et d’histoire Grand Auch Cœur de Gascogne, c’est :

 

- une mission d’inventaire pour pouvoir connaître et faire connaître le patrimoine ;

- une quarantaine de thématiques de visites guidées sur le patrimoine historique, artistique, naturel etc. ;

- une offre pédagogique dédiée au jeune public, sur les temps scolaires, extrascolaires et périscolaires ;

- des publications ;

- un cycle de conférences sur l’actualité du patrimoine ;

- des animations spectacles (cluedo®, visites théâtralisées…) ;

- de la signalétique patrimoniale ;- des expositions temporaires ;

- la coordination locale des Journées européennes du patrimoine ;

 

- une application numérique Explore Auch ;

- divers supports de communication…

Au total, plus de 5 100 actions ont été proposées de 2011 à 2021

à près de 105 000 visiteurs !

« Notre patrimoine architectural est une composante essentielle de notre identité »

Bernard Pensivy, président de l’agglomération Grand Auch Cœur de Gascogne : « Outre l’indispensable mission d’inventaire qui est toujours en cours, nous avons pu développer grâce à ce label une offre pédagogique dédiée au jeune public, produire des publications régulières, proposer des conférences, des expositions, développer une application numérique, mettre en place une signalétique patrimoniale et mener des actions de communication et de médiation régulières.

Faire vivre ce label exige, certes, un effort important de la part de la collectivité, mais cet effort est largement payé de retour, au point que notre service Pays d’Art et d’Histoire s’impose désormais comme un outil de développement territorial incontournable.

Cette nouvelle convention va nous permettre d’aller plus loin. Notre patrimoine architectural est une composante essentielle de notre identité, le témoin de notre histoire, l’expression de notre culture. Aussi est-il non seulement nécessaire de bien le connaître mais aussi de bien le transmettre aux générations futures. »

 

 

Auch, le 14.12.2023

UNE SIGNATURE, SYMBOLE DE L’ENGAGEMENT LOCAL

 

L’extension de ce label (et son renouvellement) vient récompenser l’engagement de l’agglomération en faveur du patrimoine. Elle salue la qualité des actions proposées pendant les 10 premières années d’existence du Pays d’art et d’histoire.

 

En proposant une zone d’action redéfinie et étendue, plus cohérente patrimonialement et administrativement, elle offre une base solide pour penser les beaux projets de demain.

2023-1793-musee-ameriques-auch
2023-11_couv-nocturne-anniversaire-Musee-Ameriques-Auch.jpg